PRESENTATION

Camille Paganotto, coloriste de bd

Camille Paganotto

Qui suis-je en grande ligne : (ou la fin du mystère…)

Née en ’77 dans le sud de la France, j’ai grandit dans la garrigue provençale avant de faire des études d’italien et de Français Langue Étrangère à la faculté d’Aix-en-Provence.

Une fois mes diplômes en poche, et bien… j’ai décidé de changer de voie pour me consacrer à la mise en couleur de bande dessinée, métier découvert au fil de mes rencontres personnelles.

Tout d’abord dans le Lanfeust Mag, avec des gags, et puis en enchainant sur des séries de tous genres (historique, thriller, fantasy, humoristique, franco-belge…)

Mes techniques ?

Je les ai d’abord expérimentées via la méthode traditionnelle sur des planches, des bleus, de la frisquette, du drawing-gum, un aérographe, et des peintures à l’acrylique, à la gouache ou à l’aquarelle, … Autant de termes que de souvenirs aujourd’hui tombés en désuétude. C’était un peu le bon vieux temps !

Depuis la révolution numérique est passée par là je travaille avec Photoshop. Et c’est sans regret car l’informatique nous a apporté non seulement le droit au Test (Pomme-Z youpiii !) mais surtout le devoir tester ses limites, de dépasser sa propre imagination,  tester de nouvelles ambiances, de nouvelles associations, de nouvelles lumières, nouveaux styles tout simplement… en gros l’informatique nous a offert le culot qui pouvait parfois nous manquer en « tradi » !

En 2004 j’ai créé un groupement de coloristes de bd de toute l’Europe, Ourson Colors, pour tenter de palier aux problèmes professionnels, d’échanger sur nos méthodes, nos contacts, nos préoccupations…

Ce groupe n’est aujourd’hui plus d’actualité ; il était difficile de faire naitre une conscience et un besoin collectif au sein d’une profession relativement individualiste. Cette idée de faire naître une pensée syndicaliste autour de ce métier tellement singulier, est arrivée sans doute trop tôt pour son temps.

Ensuite je suis partie vivre à Lyon, pépinière d’auteurs de BD, où j’ai pu tester l’envers du décor en devenant membre de l’association et du conseil d’administration de « l’épicerie séquentielle » et la première responsable des auteurs du festival de bd de Lyon, dès leurs créations et ce, pendant 5 belles années. Une sacrée expérience et de belles rencontres au fil des ans !

Et ce n’est pas fini puisqu’il nous reste encore à nous rencontrer n’est-ce pas ?!  ;)